Parution dans Sheeba Magazine

Parution dans Sheeba Magazine

 (0)    0

  Blog Timeless by EyllyePresse Timeless by Eyllye  

Juin 2017

Interview de la créatrice de TIMELESS by EYLLYE et présentation de la marque par Sheeba Magazine.

ARTICLE

PDF

PRINT SHEBBA MAGAZINE

  

Sheeba Magazine > Caroline, peux-tu nous en dire plus sur toi-même et quelles ont été les premières étapes dans le monde de la mode? Comment s'est passé le développement de votre marque de mode?

Caroline Dodeller > Depuis mon enfance, j'étais fasciné par l'art et la mode. Mes parents m'ont toujours soutenu dans mes choix, alors j'ai commencé à étudier l’art plastique au lycée. Après mon baccalauréat, j'ai quitté l'Est de la France, où j'ai grandi, pour étudier les Arts Appliqués à Paris (Mode, Design, Architecture, ...) en vue d’un BTS de Stylisme/modélisme que j'ai fait à Lyon.

J'ai décidé après cette période de revenir à Paris. Même s'il n'était pas facile pour un jeune créateur de trouver un emploi dans l'industrie de la mode, parce que la plupart des entreprises ne vous acceptent que pour des stages mal rémunérés, j'avais envie de travailler dans la mode et un jour de créer ma propre société. Par conséquent, j'ai décidé de travailler pour des marques haut de gamme en tant que conseillère de vente pour être proche des clients, saisir leurs besoins et avoir une autre approche de la mode. En parallèle et durant 3 ans, je suis des cours d’Arts plastiques à l'université et finalise mon année de Maîtrise par un mémoire sur le thème « Entre Art et Mode », thématique qui était mon fil conducteur durant ces années. Pendant tout ce temps, je n'ai jamais abandonné le design de mode et ai travaillé en collaboration avec plusieurs personnes, comme des artistes ou des photographes, pour faire vivre mes créations.

Il y a trois ans, j'ai décidé de quitter mon poste en boutique en tant que responsable et me suis pleinement investit dans mon projet. Aussi, j’en profite pour intégrer une couveuse d’entreprise où je suis plusieurs cours sur l’entreprenariat (comptabilité, gestion, marketing, communication, ...), ainsi que des cours destinés aux créatifs aux Ateliers de Paris. Finalement, j’enregistre officiellement mon entreprise, TIMELESS by EYLLYE, en 2016 juste avant de participer à la Vancouver Fashion week.

 

Sheeba Magazine > Qu'est-ce qui rend l'industrie de la mode si intéressante selon vous? Quelle est votre partie préférée d'être un créateur?

Caroline Dodeller > Ce qui est très intéressant, ce sont les différentes personnes avec lesquelles vous travaillez, que vous rencontrez, tout comme les clients, les fournisseurs ou les équipes que vous devez constituer pour gérer un projet. Vous devez avoir un aperçu complet de l'industrie et comprendre le secteur et la tâche de chaque personne avec laquelle vous travaillez. C'est très riche et l’échange toujours instructif. La partie préférée de mon travail est la création, faire en sorte que les choses prennent forme à partir d’un dessin ou une pensée, rendre les choses concrètes et voir les gens porter un vêtement ou un accessoire que vous avez créé.

 

Sheeba Magazine > Comment décririez-vous la conception et l'esthétique de "Timeless by Eyllye"? Quelle est votre touche personnelle?

Caroline Dodeller > TIMELESS by EYLLYE est une marque conceptuelle avec un positionnement slow-fashion, minimaliste et aux lignes pures. Il n'y a pas vraiment une collection par saison, mais la marque propose plutôt une collection évolutive avec des pièces qui se rajoutent à la base existante. La couleur principale utilisée dans mes créations est le noir, parce que vous pouvez le porter à n’importe quel moment, sans saison spécifique, il n'y a donc pas de restriction. La collection est fabriquée en France en petites quantités, avec des tissus haut de gamme fabriqués en Europe.

Actuellement, il y a trois gammes: 1- prêt-à-porter pour femme, disponible en petite quantité ou sur mesure, la plupart des pièces sont modulables, c’est-à-dire que vous avez plusieurs manières différentes de porter un même vêtement, de l'adapter à votre état d’esprit ou à contexte donné, c'est une solution idéale pour voyager léger ou pour parer aux imprévus dans un rythme de vie mouvementé; 2- des vêtements destinés au bien-être, sont proposés dans un collection capsule « anti-aging », où le textile inclut des nanoparticules d'acide hyaluronique intégré à la fibre lors du tissage. Il a les mêmes effets sur la peau que les cosmétique anti-âge qui sont anti-ride, ce textile innovant lisse la peau, l’hydrater et amoindrit les rides; 3- Les bracelets minimalistes en cuir, pour homme ou femme, existent en cuir exotique noir (python, crocodile, ...) ou en cuir d'agneau dans des tons intemporels à assortir avec vos propres accessoires (ceinture, chaussures ou sac).

TIMELESS by EYLLYE joue avec les contrastes et l'équilibre, par les formes (jeu de plein et de vide), les tissus (structurés ou fluides, refieffés ou unis), les couleurs (noir ou blanc, noir ou coloré, mat ou brillant), le style (sport ou chic à partir d’un même vêtement), exprimant à l'extérieur (par le vêtement) ce qu'il y a à l’intérieur d'une personne (l’aspect psychologique). La marque encourage à être soi-même et à s'adapter aux différents contextes.

 

Sheeba Magazine > Comment abordez-vous une nouvelle collection? D'où viennent vos idées et que faites-vous pour recharger votre côté artistique? 

Caroline Dodeller > Une nouvelle collection ou une nouvelle pièce peut être inspirée par un tissu que je touche ou certaines formes que j'ai vues, mais la plupart de mes créations sont basées sur des formes géométriques. Une fois par saison, je me rends à Première Vison, un célèbre salon international, où je rencontre différents fournisseurs de textiles et de cuirs mais aussi voit les dernières tendances. Sinon, je m’inspire beaucoup de l'architecture contemporaine, la nature ou les expositions que je visite. En général, je m'intéresse beaucoup de choses, je reste très curieuse, et parfois de petits détails peuvent également être une source d'inspiration.

  

Sheeba Magazine > Quel est le calendrier entre avoir une idée et créer réellement le produit? Décrivez brièvement votre processus de conception des planches de tendance pour choisir des tissus à la production s'il vous plaît. Qu'est-ce qui capte votre attention lorsque vous recherchez les matériaux que vous utilisez dans vos créations? 

Caroline Dodeller > Après l'inspiration et la création d'un moodboard, avec des tissus et des formes, je commence à dessiner des croquis et j'essaie d’exploiter tout le potentiel qu’offre un vêtement, c’est-à-dire qu’à partir d'une silhouette que je dessine je vais essayer de trouver toutes les manières de porter le vêtement, ou comment le porter facilement avec un minimum de contraintes. C'est pourquoi je travaille principalement avec des tissus extensibles ou avec des formes amples qui s’adapte et se sculpte sur le corps. Puis viennent les mathématiques pour les bonnes proportions et le réajustement du patronage, mais lors du montage du prototype certains derniers détails peuvent changer à la dernière minute. Je me charge de toute la partie créative, du dessin à la réalisation du produit; certaines pièces, comme le prêt-à-porter, fabriqués en série mais toujours en petites quantités, sont fabriqués dans des ateliers en France. C'est pour cette raison que l’échéancier dépend du nombre de pièces à réaliser, si c'est un prototype ou une commande unique, cela peut être fait en quelques jours si le tissu est disponible, si c'est une production en plus grandes quantités cela peut prendre jusqu'à trois mois. Ce qui est très important à mes yeux dans la sélection des matières, c'est d'abord l'aspect visuel et le mouvement du tissu, la fluidité ou la structure du textile vers laquelle je m’oriente dépend du modèle que je vais créer.Mais le toucher est primordial avant tout, la façon dont on réagit au toucher, il doit être agréable et doux, ne pas démanger ou gratter, et doit être à faible boulochage pour être un produit durable.

  

Sheeba Magazine > Qu'est-ce qui vous fascine en ce moment et comment cela se nourrit-il dans votre travail?

Caroline Dodeller > Je suis toujours fasciné par la nouvelle technologie et le nouveau type de tissus fabriqués de cette façon. C'est pourquoi j'ai créé un gamme bien-être, des vêtements avec un tissu anti-âge, qui reflète l’idée d’intemporalité pour le corps et mon intérêt pour ces nouvelles possibilités dans la mode.

 

Sheeba Magazine > Si "Timeless by Eyllye" pouvait avoir n’importe quelle célébrité comme égérie, qui serait-ce?

Caroline Dodeller > Si TIMELESS by EYLLYE pouvait avoir n’importe quelle célébrité comme égérie, ce serait des femmes fortes d'esprit qui assumeraient leur féminité mais avec une sensibilité comme Angelina Jolie, Daisy Ridley ou Scarlett Johanson.

 

Sheeba Magazine > L'idée fausse la plus répandue à propos des créateurs de mode est que nous ....

Caroline Dodeller > L'idée fausse la plus répandue à propos des créateurs de mode est que les gens ne voient que le côté clinquant et prestigieux de la mode et ne considèrent pas le dur travail et le sacrifice derrière ce choix de vie.

 

Sheeba Magazine > Comment définiriez-vous "avoir du Style"? Que signifie le style pour vous?

Caroline Dodeller > Le style ne suit pas une tendance, mais c'est savoir ce qui vous convient, de créer son propre style en trouvant les bonnes coupes pour sa silhouette tout en exprimant son état d’esprit et sa personnalité à travers les vêtements. Il est aussi synonyme de confiance en soi et de bien-être.

 

Sheeba Magazine > Quelles sont les trois habitudes de style que chaque femme devrait rompre?

Ayez confiance en vous et osez porter ce que vous aimez et exprimer ce que vous êtes, écoutez votre âme, trouvez le juste équilibre entre l'être et le paraitre. Arrêtez de porter le look total des podiums, c'est comme un copier/coller et cela n'est pas le reflet d’une expression personnelle, parfois juste en changeant certains détails ou quelques éléments, cela peut suffire à le personnaliser. Souvent les chaussures plates ne s'accordent pas avec les jupes ou les robes, elles tassent la silhouette, les talons hauts sont plus féminins (et c’est une meilleure alternative à un régime pour affiner la silhouette). Les femmes doivent savoir que ce n'est pas la hauteur des talons qui rendent les chaussures inconfortables, mais c'est la façon dont le pied se cale sur la cambrure de la chaussure, cela fait toute la différence.

 

Sheeba Magazine > Y a-t-il une personne qui vous inspire? 

Caroline Dodeller > En fait, il n'y a pas qu'une seule personne qui m'inspire, mais plusieurs. Le premier, Cristóbal Balenciaga, par la façon dont il a sculpté les vêtements sur le corps. Avant d'être un créateur de mode, il était architecte, c'est pourquoi je me sens proche de sa manière de créer, étant donné que je suis également influencé par l'architecture et la façon de sculpter le vêtement sur le corps. Yohji Yamamoto m'inspire par l'esprit qui se dégage de ses collections et son jeu de coupes dans les gammes de noirs. Je suis également fasciné par les designers belges (comme Martin Margiela, Ann Demeulemeester ou Jean-Paul Knott) en raison de leur univers minimaliste et conceptuel. De même, je suis impressionné par le travail de Rick Owens, les lignes pures, son choix de tissus et l’esprit provocateur qu'il intègre à ses collections. 

  

Sheeba Magazine > Selon vous, quelle nouvelle idée ou innovation a le plus d'impact sur le design de mode? 

Caroline Dodeller > Au fil du temps, la mode est de plus en plus influencée par les nouvelles technologies et les innovations telles que les vêtements connectés, l'impression 3D et les nouveaux volumes (par exemple Iris Van Herpen) ou les nouvelles façons de faire des tissus (matières écologiques ou nanotechnologies), et la manière de reconsidérer la mode et sa consommation (par le partage, le recyclage, la manière collaborative de consommer). Tout cela émerge de manière simultanée depuis quelques saisons pour amener à une nouvelle ère dans le domaine de la mode.

 

Sheeba Magazine > Que pensez-vous de la mode responsable?

Caroline Dodeller > C'est une bonne chose que la mode bouge les consciences. Ces dernières années, on a vu la mode aller de plus en plus vite sur le marché de masse, avec une nouvelle collection tous les mois, c'est trop, ce n'est plus "prêt-à-porter" mais "prêt-à-jeter". Heureusement, les gens en sont de plus en plus conscients et les mentalités changent, mais les entreprises doivent aussi faire un effort sur leurs valeurs et leurs offres. Les entreprises et les personnes doivent considérer la manière dont la mode et leurs comportements peuvent affecter l'environnement et les gens en général. Il est important de savoir comment et dans quelles circonstances les vêtements sont fabriqués, l'origine des tissus et le lieu de confection, et d'être responsable et conscient de leurs actes. C'est pourquoi ce n'est pas la tendance de la dernière saison dernière qui est importante, mais le propre style que nous créons et notre éthique.

 

Sheeba Magazine > De votre point de vue, qu'est-ce qui est le plus difficile dans une carrière dans le design de mode?

Caroline Dodeller > Le plus difficile est de créer quelque chose de nouveau, qui n'existe pas, créer de nouveaux modèles à partir de nouvelles formes ou de nouveaux tissus. Aussi, amener les gens à consommer de la mode d'une autre manière avec des produits intemporels et durables, et à être plus conscients et réfléchit au sujet de la mode et d’eux-mêmes.

 

Sheeba Magazine > Quelle est la plus grande leçon que vous avez apprise depuis le début de votre entreprise?

Caroline Dodeller > Vous devez être très organisé, gérer vos priorités et faire des choix qui ne sont pas toujours évidents.

 

Sheeba Magazine > Quels sont vos projets pour le futur le plus proche? Avez-vous des projets à venir intéressants que vous aimeriez partager avec nous?

Caroline Dodeller > J'ai plusieurs projets à venir. Je participerai à quelques road trip dans les mois à venir avec une grande équipe de photographes, mannequins et maquilleurs, en voyageant pendant 3-4 jours en France ou à l'étranger, pour faire des photos avec mes créations. De plus, de nouveaux vêtements et accessoires seront créés et ils seront bientôt disponibles sur mon site web. Des collaborations avec des célébrités sont également envisagées.

 

Sheeba Magazine > Où nos lecteurs peuvent-ils rester suivre vos créations?

Caroline Dodeller > Un tout nouveau site verra le jour fin Mai, toutes mes créations seront disponibles sur la boutique en ligne et pourront être expédiées dans le monde entier. Une partie du site sera destinée à mes collaborations avec photographes et modèles, et une autre concernera les actualités sous forme de blog. Vous trouverez tout cela sur www.timeless-eyllye.com

Sinon, vous pouvez suivre les posts sur Facebook: https://www.facebook.com/timeless.eyllye/

Et plusieurs inspirations ou shootings photo sur Instagram: https://www.instagram.com/timeless_eyllye_design/

 

Sheeba Magazine > Caroline, quand vous créez quelque chose, qu'est-ce qui vous passe par la tête?

Caroline Dodeller > En toutes circonstances, j’écoute de la musique quand je créée, mais je reste concentré en même temps, je me focalise sur ce que je souhaite réaliser si j'ai l'idée concrète en tête, sinon je suis mon inspiration (selon l’objectif visé) et consulte les divers livres que j’ai sous la main, pour construire le modèle étape par étape, en général j'oublie tout le retse et le temps n'existe plus.

 

Sheeba Magazine > Quelle est votre vision de votre journée de travail parfaite?

Caroline Dodeller > Une journée de travail parfaite, c'est quand tout va dans le bon sens et qu’il y a un bon équilibre entre les diverses activités que j’ai à accomplir pour ma société.

 

Sheeba Magazine > Une chose qui vous dérange à propos des humains est que ...?

Caroline Dodeller > Ce qui me dérange quelques fois, c'est que les gens ne sont pas aussi impliqués qu'ils devraient l'être, c'est peut-être aussi le contexte dans lequel nous vivons où tout va si vite dans un contexte de surinformation. De nos jours, la plupart des choses sont considérées de façon superficielle dans le travail, dans les relations, pour les centres intérêts ou dans la façon dont les gens consomment.

 

Sheeba Magazine > Quelle superpuissance voudriez-vous avoir et pourquoi?

Caroline Dodeller > J'aimerais pouvoir me téléporter, donc je ne perdrai pas de temps quand je vais d'un endroit à un autre, ou arrêter le temps, parce que les journées sont trop courtes.

 

Sheeba Magazine > S'il vous plaît dites un fait surprenant à propos de vous-même.

Caroline Dodeller > Les gens pensent que je suis plus jeune que je ne le suis réellement quand je les rencontre ... alors je vous laisse deviner mon âge!

 (0)    0

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci pour commentaire!
Laissez un commentaire
Captcha
Le produit a été ajouté pour comparaison